Loading...

Please choose your preferred region:




Vue d'ensemble

Des avions aux éoliennes : la nature inspire la technologie

Martin-pêcheur Le lien entre un train à grande vitesse japonais et un oiseau qui plonge dans l'eau pour attraper une proie ? Changement de pression ! Lorsque le train passe dans un tunnel, l'air est comprimé et crée une sorte d'onde de choc qui fait un bruit terrible. Pour y remédier, un ingénieur a eu l'idée de s'inspirer de la nature et de modeler le nez du train sur le bec d'un martin-pêcheur. Un martin-pêcheur n'a aucun problème à voler dans l'air et dans l'eau. Le résultat de ce nouveau train ? Une réduction des vibrations et du bruit, mais aussi une moindre consommation d'électricité et une augmentation de la vitesse ! Baleines à bosse La forme des pales des moulins à vent ou des ventilateurs s'inspire des nageoires. Plus précisément, les nageoires d'une baleine à bosse ! Ces ailerons sont déformés, mais fournissent une force de levage plus élevée et une résistance à l'eau plus faible. Appliqué aux éoliennes, cela permet d'augmenter l'efficacité et de réduire la consommation ! Termites L'Eastgate Centre à Harare, la capitale du Zimbabwe, est un bâtiment remarquable. Pourquoi ? Le gigantesque bâtiment n'est pas climatisé et consomme 35 % d'énergie en moins que les autres bâtiments. Pourquoi ? L'architecte s'est inspiré des termitières, dans lesquelles la température reste toujours la même grâce à de petites ouvertures qui assurent la circulation de l'air. L'air frais entre constamment et la chaleur est dissipée. Ce principe a été appliqué au bâtiment en plaçant de petites cloisons à l'extérieur du bâtiment. Dans quelles technologies voyez-vous la nature ?

Partager cet article

De nombreuses technologies s’inspirent de la nature et des animaux. C’est ce qu’on appelle le biomimétisme, un terme qui désigne l’imitation du vivant. L’avion inventé par Clément Ader au 19e siècle est l’un des exemples les plus connus. Ses ailes s’inspirent de celles de la chauve-souris.

TGV et martin-pêcheur
Quel rapport entre un train à grande vitesse japonais et un oiseau qui plonge dans l’eau pour attraper ses proies ? Le changement de pression. Quand le TGV passe dans un tunnel, il comprime l’air, ce qui crée une onde de choc et un bruit gênant. Un ingénieur passionné d’ornithologie a eu l’idée de concevoir le nez du train comme le bec du martin-pêcheur. Car cet oiseau passe de l’air à l’eau sans souci, malgré le changement de pression. Le résultat ? Une diminution des vibrations et du bruit, ainsi qu’une réduction de la consommation électrique et une plus grande vitesse.

Éolienne et baleine à bosse
Les pales d’éoliennes s’inspirent des nageoires des baleines à bosses. Ces nageoires comportent des tubercules (des petites bosses) qui augmentent la portance des baleines et diminuent la résistance à l’eau. Et cela peut s’appliquer aux ventilateurs et aux éoliennes pour en accroître l’efficacité et réduire leur consommation énergétique.

Climatisation et termites
À Harare, capitale du Zimbabwe, le centre d’affaires Eastgate Center ne possède pas d’air conditionné. Il est autonome à 90 % et consomme 35 % d’énergie en moins que les autres bâtiments. Son architecture s’inspire des termitières, où la température reste constante grâce à des petits trous qui permettent à l’air de circuler. L’air frais est stocké à l’intérieur et la chaleur évacuée. L’architecte a imité ce principe en prévoyant des petites cloisons ouvertes à l’extérieur du bâtiment.

Connaissez-vous d’autres exemples de biomimétisme dans lesquels la nature inspire la technologie ?

En savoir plus

3 bonnes raisons d'introduire des plantes d'intérieur dans votre maison

3 bonnes raisons d’avoir des plantes d’intérieur

Fontaine d'eau

3 magnifiques jardins à découvrir en Belgique

Découvrez nos produits

Nalys Resist

Un rouleau ménager très resistant.

Nalys Wish

Des feuilles d’essuie-tout à la taille de votre main.

Nalys Aloë Vera

Le mouchoir qui prend soin de votre peau, à emporter partout.

Voir tous les produits