Loading...

Please choose your preferred region:




Vue d'ensemble

Hawaï : l’île engagée dans l’environnement

Plage d'Hawaï

Partager cet article

Plages paradisiaques, soleil, chemises à fleurs… C’est probablement l’idée que vous vous faites d’Hawaï. Cet archipel situé au milieu du Pacifique est un État américain. En première ligne face aux changements climatiques, il cible la neutralité carbone d’ici 2045. Un exemple mondial en termes d’environnement ?

Zéro émission en 2045
En 2015, Hawaï votait une loi visant à couvrir 100 % de ses besoins grâce aux énergies renouvelables d’ici 2045. Une mesure à la fois écologique et économique. En 2018, l’archipel a franchi une nouvelle étape : être totalement neutre en carbone à l’horizon 2045. Un objectif ambitieux, qui s’articule sur 3 axes.

Le transport
L’archipel se convertit à la mobilité verte avec des voitures électriques et à hydrogène. Les comtés d’Honolulu et de Maui se sont déjà engagés à remplacer la totalité de leur flotte par un parc électrique d’ici 2035. Hawaï mise également sur la recherche et le développement pour convertir avions et bateaux à l’énergie propre.

Les énergies renouvelables
Pour ne plus dépendre de l’importation d’énergies fossiles, Hawaï veut produire sa propre énergie. L’archipel bénéficie de conditions optimales : fort ensoleillement, vents réguliers et sol propre à la géothermie. En 2009, un rapport stipulait déjà que chaque île avait la capacité de produire la totalité de son électricité à partir d’énergies renouvelables. En 2017, une des îles hawaïennes a par exemple inauguré une ferme de 55 000 panneaux solaires.

Le stockage
Pas simple de conserver l’énergie renouvelable, mais Hawaï a trouvé la solution. Des batteries récupèrent l’énergie solaire produite en journée afin d’utiliser cette électricité en soirée et la nuit.

Connaissez-vous d’autres pays et régions aussi engagés dans l’environnement ?

En savoir plus

Martin-pêcheur Le lien entre un train à grande vitesse japonais et un oiseau qui plonge dans l'eau pour attraper une proie ? Changement de pression ! Lorsque le train passe dans un tunnel, l'air est comprimé et crée une sorte d'onde de choc qui fait un bruit terrible. Pour y remédier, un ingénieur a eu l'idée de s'inspirer de la nature et de modeler le nez du train sur le bec d'un martin-pêcheur. Un martin-pêcheur n'a aucun problème à voler dans l'air et dans l'eau. Le résultat de ce nouveau train ? Une réduction des vibrations et du bruit, mais aussi une moindre consommation d'électricité et une augmentation de la vitesse ! Baleines à bosse La forme des pales des moulins à vent ou des ventilateurs s'inspire des nageoires. Plus précisément, les nageoires d'une baleine à bosse ! Ces ailerons sont déformés, mais fournissent une force de levage plus élevée et une résistance à l'eau plus faible. Appliqué aux éoliennes, cela permet d'augmenter l'efficacité et de réduire la consommation ! Termites L'Eastgate Centre à Harare, la capitale du Zimbabwe, est un bâtiment remarquable. Pourquoi ? Le gigantesque bâtiment n'est pas climatisé et consomme 35 % d'énergie en moins que les autres bâtiments. Pourquoi ? L'architecte s'est inspiré des termitières, dans lesquelles la température reste toujours la même grâce à de petites ouvertures qui assurent la circulation de l'air. L'air frais entre constamment et la chaleur est dissipée. Ce principe a été appliqué au bâtiment en plaçant de petites cloisons à l'extérieur du bâtiment. Dans quelles technologies voyez-vous la nature ?

Des avions aux éoliennes : la nature inspire la technologie

L'Islande : championne des énergies renouvelables

L’Islande, un champion de l’énergie renouvelable

Découvrez nos produits

Nalys Menthol Eucalyptol

Le seul mouchoir au menthol et à l’eucalyptol.

Nalys Wish

Des feuilles d’essuie-tout à la taille de votre main.

Nalys Ultra Soft

Une douceur infinie et une sensation de confort exceptionnelle.

Voir tous les produits